Accueil > Découvrir Lusignan > Histoire locale

Histoire locale

Le tramway (petit train) reliant Lusignan à Lencloître (1920-1933)


Petit train Lusignan-Lencloître



Un fonctionnement de courte durée, après des péripéties assez cocasses.


De 1920 à 1933, une ligne de chemin de fer reliait Lusignan à Lencloître et des petits trains partaient ou arrivaient à la gare de Lusignan. Sur le trajet assez « tortillard », de nombreuses stations avaient été installées : Jazeneuil, Les Chaumes de Curzay, Sanxay, Nèdes-Lilairière, Benassay, Lavausseau, Latillé, Chiré, Vouillé, Cissé, Yversay, Neuville, Bellefois, Vendeuvre, Signy, Ouzilly, l’Epinette, Lencloître.



La gare de tramway de Lusignan était située dans les locaux actuels de la société Mécachim (rue de la Roche Grolleau), à proximité de la gare SNCF pour la ligne Poitiers - La Rochelle (appelée à l’époque "ligne d’intérêt général", contrairement à la ligne du tram appelée "ligne d’intérêt local").
Il n’y avait pas de liaison directe entre les deux lignes car la voie ferrée du tramway ne faisait qu’un mètre de largeur (entre les deux rails).



Ces petits trains, que l’on appelait « Tramway ou tram », avaient des caractéristiques particulières : ils ne devaient pas concurrencer les trains circulant sur les grandes lignes, étant considérés comme complémentaires.



Voici les caractéristiques de ces petits trains selon le cahier des charges imposé par le Conseil Général de la Vienne à l’entreprise qui exploitait la ligne (la Société Vernay) :
* largeur du train : maximum 2,10m,
* hauteur du train au-dessus des rails : 3 m maximum,
* espace entre les traverses supportant les rails : 75 cm,
* le nombre de trains qui devaient circuler tous les jours dans chaque sens était fixé à trois trains,
* les trains se composaient de 8 voitures maximum, le total ne devant pas dépasser 60 m de long,
* la vitesse en marche sera au plus de 20 km à l’heure.
* automotrice de 22 cv à vapeur



L’enthousiasme de la population, et surtout des élus locaux pour l’aménagement des petites lignes dans leur canton, était important dans les années 1880, surtout après la construction de la ligne Poitiers - La Rochelle dans les années 1850 (ouverture le 7/07/1856). Les liaisons par fer semblaient très favorables au développement rural. Un premier voeu a été émis par le Conseil Général de la Vienne dès 1880.



L’année 1892 est décisive : le Conseil Général de la Vienne décide la construction d’un second réseau de petits trains dont celui qui devait relier Saint-Sauvant à Neuville et Lencloître. C’était souvent le sujet principal lors des élections locales. Il fallut attendre avril 1913 pour voir la ligne Lencloître - Neuville mise en circulation. La guerre 14/18 stoppe l’exploitation de la ligne qui ne sera reprise qu’en 1920. La ligne Lusignan - Neuville est mise en exploitation le 8 décembre 1921.



Le temps des désillusions…



Toutes les lignes sont devenues déficitaires pour des raisons diverses : mauvais entretien du matériel, pannes, retards, de moins en moins de voyageurs, inflation galopante, augmentation des charges, début de la concurrence des cars routiers... Le déficit augmentant chaque année, le Conseil Général de la Vienne finança ce déficit jusqu’au 28/09/1932 où il décida de supprimer toutes les lignes des petits trains. La liquidation a été faite (dépose des voies avec vente du matériel roulant).



Ainsi s’achevait dans la douleur un beau rêve !



Extrait de l’ouvrage « Petits Trains au fil de la Vienne » de Jacques BOUQUET aux éditions Cénomane.
Photo extraite du même livre (coll. Pierre Juchault)

Liens Description

 
 
Mairie de Lusignan - Place du 8 mai 1945 - 86600 LUSIGNAN - Tel. : 05.49.43.31.48 - mairie@lusignan.fr Informations légales