Accueil > Découvrir Lusignan > Histoire locale

Histoire locale

Décisions du Conseil Municipal

A Lusignan, en l’an 1904 ...

L’année 1904 est une année électorale pour le Conseil Municipal.



Les élections ont eu lieu les 1er et 8 mai 1904, et ont été élus :
MM. CHARTIER Léopold, PAIN Jacques, EPRINCHARD Clovis, POTHET Auguste, NAU Alexis, POUPARD Alexandre, RAVARD Ferdinand, PORTRON François, CHAUVINEAU Eugène, GAUTRON François, CHAGNEAUD Louis, PIN Eugène, SOUCHÉ Jean-Pierre, PRIOUX Alexandre, BESSE Richard et POIRATON Alfred.



Inutile de préciser que la parité hommes-femmes n’était pas encore à l’ordre du jour, les femmes n’ayant même pas encore le droit de vote à cette époque…



L’élection du Maire et de son adjoint ont eu lieu le 15 mai, et ont été élus respectivement Monsieur Auguste POTHET (par 15 voix contre 1 à Monsieur PRIOUX Alexandre) et Monsieur POUPARD Alexandre (par 11 voix contre 3 à Monsieur RAVARD Ferdinand et 2 à Monsieur CHARTIER Léopold).



Auguste POTHET retrouvait donc facilement son poste de Maire qu’il avait gagné de haute lutte en 1896, au deuxième tour de scrutin, face à Monsieur Jean Félix LAMI, ancien Maire.



En 1904, pas de supermarché pour se ravitailler en produits autres qu’alimentaires.
Un des moyens privilégiés de développement du commerce, en ces temps reculés, résidait dans les foires et marchés, très courus et importants pour la vie locale.

Inutile de dire que l’administration municipale ne pouvait pas s’en désintéresser, ces foires et marchés apportant une richesse non négligeable pour la commune où elles étaient organisées.



C’est ainsi qu’à Lusignan, une des premières décisions du Conseil Municipal fraîchement élu sera de revoir les tarifs des droits de plaçage et de péage pour les foires et marchés.



Réunion du 14 septembre 1904 :


Monsieur le Maire fait connaître que le tarif sur les droits de plaçage et de péage, échéant le 31 décembre 1904, la commission a élaboré un nouveau tarif qu’il présente, avec ses modifications, au Conseil Municipal :



Objets assujettis aux droits de plaçage :


Indistinctement, par mètre carré, l’administration se réservant le droit de régler la largeur des places occupées de manière à laisser libre la circulation au milieu de la halle :



1. tous les marchands en général,
2. les danseurs, escamoteurs, joueurs de marionnettes, acrobates, saltimbanques, jeux de loteries autorisés par l’administration,
3. les rôtisseurs de viandes, anguillettes et marrons,
4. les marchands de toiles, par pièce,
5. les marchands de laine sans distinction, par sache ou drap, par sac ou nappe, par lissac,
6. les marchands de graines de toutes sortes, légumes secs ou verts, maïs et noix ; en sacs, caisses ou paniers, sans distinction du propriétaire vendant ses denrées d’avec le revendeur, par hectolitre ou fraction d’hectolitre (1),
7. par chaque sac ou fraction de sac de pommes de terre, sans distinction du propriétaire d’avec le revendeur,
8. espace occupé par les cafés, cabarets, de forme rectangulaire ou carrée, par mètre carré,
9. espace occupé par les cafés, cabarets de forme circulaire, par mètre de diamètre,
10. par chaque parquet de danse : jours de foire, jours d’assemblée,
11. par musicien faisant danser sur la pelouse,
12. les paniers, boîtes ou caisses vides destinées à recevoir des fruits, volailles ou denrées de toutes sortes paieront sur la place de l’Eglise et celle du Chapeau Rouge, par mètre carré.



Animaux ou véhicules assujettis au droit de péage :


1. par chaque bœuf, vache, cheval, jument, mule, mulet, veau de lait, âne ou ânesse,
2. par chaque mouton, porcs de tout âge, chèvre ou chevreau,
3. par chaque voiture à un cheval,
4. à deux chevaux,
5. à âne,
6. jaule à porcs ayant un essieu,
7. par chaque oie, dindon ou pintade,
8. lièvres,
9. lapins de garenne et tous gibiers à plumes, y compris la caille,
10. merles, grives, alouettes, les 6 et au-dessous.



Le tarif des droits de plaçage est adopté à l’unanimité.
Les six premiers articles du tarif des droits de péage sont adoptés à l’unanimité.
L’article 7 concernant le droit à payer par chaque oie, dindon ou pintade donne lieu à discussion.



A la demande de MM. CHAGNAUD, PORTRON, GAUTRON, NAU et SOUCHÉ, il est procédé au vote par appel nominal, qui donne le résultat suivant :
Nombre de votants : 14
Majorité absolue : 8
Pour le droit de perception
Proposé par la commission : 7
Contre : 7



Ont voté « pour » : MM. POTHET (Maire), POUPARD (Adjoint), CHARTIER, EPRINCHARD, RAVARD, CHAGNAUD et POIRATON.
Ont voté « contre » : MM. PAIN Jacques, NAU, PORTRON, GAUTRON, PIN Eugène, SOUCHÉ ET PRIOUX.
La voix du Maire étant prépondérante, l’article 7 est adopté.
Les articles 8, 9 et 10 sont adoptés sans discussion.
Le tarif entier est adopté.



(1) Monsieur le Maire fait observer qu’il serait mauvais de faire payer la taxe de 10 c fixée par l’article 6 du tarif de péage aux marchands apportant au marché un panier de quelques haricots ou légumes verts.
Le conseil, appréciant les dires du Maire, décide d’ajouter à la fin de cet article, les mots suivants : « sauf les paniers tenus à la main ».



Où l’on voit que ces foires étaient un élément important de la vie locale, pour qu’on soit obligé de voter nominativement pour fixer le prix à payer pour les oies, dindons et pintades…



D’ailleurs, une autre délibération, le 5 octobre, viendra compléter cette décision :



Le Conseil décide, pour donner plus de clarté au tarif des droits de péage, que les chevreaux compris dans l’article 2 et les volailles et gibiers compris dans les articles 7, 8, 9 et 10 du tarif cité paieront la taxe indiquée les jours de foires et de marchés, les animaux et véhicules composant les autres articles payant la taxe seulement les jours de foires.



Mais ces foires avaient une autre conséquence : les embarras de la circulation.



Monsieur le Maire communique une lettre signée par MM. POIRATON, PORTRON, VADIER, BONNEAU, TERRIER, Vve DEBIARD, VIAUD, DEVILLARD Abel, CHARPENTIER et BOUTHET, habitant autour de la halle, qui demandent que les charrettes, voitures et toutes sortes de véhicules ne puissent stationner autour de la halle, sans nécessité, les jours de foire et de marché.



A l’unanimité, le Conseil décide de donner satisfaction à cette demande en interdisant le séjour non justifié de véhicules de tous modèles autour de la halle et dans la rue Galice les jours de foire et de marché.



Les temps changent, les problèmes persistent…



(Textes extraits du registre des réunions du Conseil Municipal)

Liens Description

 
 
Mairie de Lusignan - Place du 8 mai 1945 - 86600 LUSIGNAN - Tel. : 05.49.43.31.48 - mairie@lusignan.fr Informations légales